Soins-Infirmiers@UL

Veille en soins infirmiers, nursing

RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

Bilan 2011 de la démographique des infirmiers

Sujets: Actes/Rapports

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du Ministère de la santé a publié deux études démographiques sur la profession infirmière :

La profession d’infirmière : situation démographique et trajectoires professionnelles par Muriel BARLET et Marie CAVILLON


Présentation :

Au 1er janvier 2010, près de 520 000 infirmiers en activité en France sont recensés par le répertoire Adeli. Cette profession a vu ses effectifs multipliés par 1,7 en 20 ans. Ils ont cru à un rythme bien supérieur à celui de la population. En conséquence, la densité d’infirmiers a fortement augmenté. En 2010, on compte plus de 800 infirmiers en activité pour 100 000 habitants.

Cette profession, très majoritairement féminine (88 % des effectifs), travaille principalement à l’hôpital public (49 % des effectifs) et a, contrairement aux médecins, un âge moyen stable. Les infirmiers, en particulier les infirmiers libéraux, ne sont pas bien répartis entre les régions et ces fortes inégalités spatiales ne se sont pas réduites depuis 10 ans.

Les migrations régionales sont peu fréquentes mais se font toujours au profit (ou au détriment) de certaines régions. Classiquement, les régions du Sud profitent de ces flux migratoires. Les hommes sont plus enclins à changer de mode d’exercice et à choisir de s’installer en libéral.

Enfin, les infirmiers salariés des hôpitaux publics cessent leur activité en moyenne à 56 ans, les salariés des hôpitaux privés à 59 ans et les libéraux à 61 ans.

PDF : Études et résultats – 759 – La profession d’infirmière : situation démographique et trajectoires professionnelles

 

La démographie des infirmiers à l’horizon 2030 par Muriel BARLET et Marie CAVILLON

Présentation :

L’évolution du nombre d’infirmiers en activité dépend des choix professionnels des infirmiers et des décisions des pouvoirs publics. Les projections ici présentées permettent de simuler, sous certaines hypothèses, les effets probables de mesures de régulation et de changements de comportements sur l’évolution des effectifs d’infirmiers.

En maintenant constants les comportements des infirmiers et les décisions des pouvoirs publics (scénario tendanciel), le nombre d’infirmiers en activité devrait continuer à augmenter jusqu’en 2030 mais à un rythme de moins en moins soutenu. La répartition des infirmiers par mode d’exercice serait assez peu modifiée, l’hôpital public restant le mode d’exercice le plus fréquent : environ 50 % des infirmiers continueraient d’y exercer. Enfin, les écarts entre les densités régionales d’infirmiers libéraux devraient se réduire fortement.

Trois autres scénarios ont été modélisés afin de simuler l’impact de différentes mesures sur les effectifs à l’horizon 2030. La réforme des retraites comme la réforme statutaire des infirmiers salariés de l’hôpital public conduirait à augmenter de 4 % les effectifs d’infirmiers en 2030 par rapport au scénario tendanciel. Cette hausse toucherait tous les secteurs d’activité s’agissant de la réforme des retraites, mais uniquement les infirmiers salariés de l’hôpital public pour la réforme statutaire. Cette progression du nombre d’infirmiers est proche de celle que produirait une augmentation pérenne de 5 % à 10 % du quota national à partir de 2011.

PDF : Études et résultats – 760 – La démographie des infirmiers à l’horizon 2030

Leave a Reply