Soins-Infirmiers@UL

Veille en soins infirmiers, nursing

RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

Vaccination contre la grippe saisonnière en France en 2010 et 2011

Sujets: Articles en ligne, Revues en ligne

Référence : Tuppin P; Choukroun S; Samson S; Weill A; Ricordeau P; Allemand H. Vaccination contre la grippe saisonnière en France en 2010 et 2011 : diminution des taux de couverture et facteurs associés. La Presse médicale 2012; in press: 9 pages.

 

Mots-clés : VACCIN; GRIPPE; EVALUATION; AGE

 

Résumé :

Objectif : Évaluer le taux de couverture vaccinale (TCV) contre la grippe saisonnière en 2010 et en 2011, ainsi que les facteurs associés à un non renouvellement de cette vaccination en 2010, un an après la pandémie de grippe A(H1N1).

Méthodes : Le régime général de l’Assurance maladie organise chaque année une campagne annuelle de vaccination pour les groupes cibles que sont les sujets de moins de 65 ans atteints de certaines affections de longue durée (ALD) ou bénéficiant d’un remboursement de médicaments pour l’asthme; et ceux de 65 ans et plus, soit environ11,5 millions d’assurés.

Résultats : Le TCV global hors asthme (50,4 %) a diminué en 2010 comparativement aux trois années précédentes où il était proche de 60,0 %, et il demeurait à 51,0 % en 2011. Pour les sujets de moins de 65 ans, il abaissé de 40,3 % en 2009 à 31,6 % en 2010 (33,1 % en 2011) et pour les sujets de 65 ans et plus de 63,3 % à 53,8 % (54,0 % en 2011). Le TCV de chacune des maladies ciblées chez les sujets de moins de 65 ans a diminué pour les maladies cibles (surtout pour l’asthme) à l’exception de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) dont la prise en charge a été modifiée pour 2010. Il a baissé pour les sujets de 65 ans et plus ayant une maladie cible (72,3 % en 2009, 60,4 % en 2010, 60,7 % en 2011). Le non renouvellement d’une vaccination en 2010 était essentiellement associé à un jeune âge, à une moindre délivrance de médicaments et à moins de consultations chez un généraliste ou spécialiste, à une hospitalisation, à un lieu de résidence dans une région du sud et surtout hors métropole. Il était moindre en présence de certaines ALD.

Conclusion : Une baisse importante des TCV a été observée en 2010, elle persistait en 2011, alors que le TCV recommandé est de 75 %. Des efforts doivent être fournis pour améliorer la confiance des personnes assurées, surtout pour les groupes les plus fragiles.

Voir l’article en ligne (après authentification)

Voir la revue La Presse médicale en ligne (après authentification)

Leave a Reply