Soins-Infirmiers@UL

Veille en soins infirmiers, nursing

RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

Plaies chroniques et contamination : 2 articles en ligne

Sujets: Articles en ligne, Recommandations/Expertises, Revues en ligne

Contamination bactérienne de l’environnement hospitalier lors du changement de pansements des plaies chroniques

Références : Sergent AP; Slekovec C; Pauchot J; Jeunet L; Bertrand X; Hocquet D; et al. Bacterial contamination of the hospital environment during wound dressing change. Revue de chirurgie orthopédique et traumatologique 2012/06; 98(4): 393-398.

 

Mots-clés : CONTAMINATION; PANSEMENT; SOIN DE PLAIE CUTANEE; TRANSMISSION; ENVIRONNEMENT; STAPHYLOCOCCUS AUREUS; PSEUDOMONAS AERUGINOSA; ACINETOBACTER BAUMANNII; ENTEROBACTER; PRELEVEMENT; AEROBIOCONTAMINATION; SURFACE

 

Résumé :

Introduction : L’environnement inerte hospitalier joue un rôle dans la transmission croisée des bactéries multirésistantes. L’objectif de l’étude était de déterminer le taux de contamination bactérienne de l’environnement lors de la réfection des pansements de plaies chroniques en fonction de la nature des espèces colonisant la plaie. L’hypothèse était que les plaies colonisées avec perte de substance entraînaient une contamination de l’environnement plus importante que les plaies non colonisées.

Patients et méthodes : De juillet 2010 à mai 2011, des prélèvements d’environnement (air et surfaces) ont été réalisés dans les chambres des patients porteurs de plaies colonisées (cas, n = 9) lors et hors réfection de pansements. Ont été dénombrés : Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter baumannii et entérobactéries. La contamination bactérienne observée a été comparée à celle correspondant à des patients porteurs de plaies non colonisées (témoins, n = 15).

Résultats : L’environnement était fréquemment contaminé lors de la réfection de pansements : 38 % des séries de prélèvements étaient positives. La fréquence de contamination était moins élevée pour les cas hors réfection de pansement (14,3 %) et pour les témoins (3,8 %). L’espèce S. aureus était la plus fréquemment isolée.

Discussion : Les résultats observés plaident en faveur de mesures déjà largement recommandées : port de masques par les soignants pour la réalisation des soins de plaies et désinfection des mains après contact avec l’environnement du patient. Mais, d’autres mesures méritent d’être proposées, notamment la réalisation du bionettoyage de la chambre avant et après la réfection de pansement sur plaies colonisées.

Voir l’article en ligne (après authentification)

Voir la Revue de chirurgie orthopédique et traumatologique en ligne

 

Les moyens de détersion des plaies chroniques

 

 

Références : Toussaint P. Inter bloc 2012/04; 2: 133-138.

Mots-clés : SOIN DE PLAIE CUTANEE; BLOC OPERATOIRE; CHIRURGIE; ESCARRE; ULCERE

Résumé : Les plaies chroniques, réservoirs de bactéries multirésistantes, représentent un problème de santé publique par leurs prévalences. La détersion constitue un moyen efficace de lutte contre ces plaies par l’élimination des cellules malades. Les techniques sont diverses et évoluent constamment.

Voir l’article en ligne (après authentification)

Voir la revue Inter bloc en ligne

Leave a Reply