Soins-Infirmiers@UL

Veille en soins infirmiers, nursing

RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

Manque de communication entre soignants

Sujets: Articles en ligne, Presse, Recommandations/Expertises

C’est ce que note Anne Jeanblanc dans Le Point. La journaliste relève ainsi que « dans les Ă©tablissements de santĂ©, un Ă©vĂ©nement indĂ©sirable grave survient en moyenne tous les 5 jours dans les services de 30 lits et, parmi eux, un tiers est considĂ©rĂ© comme Ă©vitable. Car les travaux montrent bien que le manque de coordination et de communication entre les diffĂ©rents professionnels est l’une des principales sources de ces problèmes ».

communication-73331_640
Anne Jeanblanc explique donc que « la HAS vient de lancer son PACTE, un acronyme pour Programme d’amĂ©lioration continue du travail en Ă©quipe. Ce programme, pour l’instant expĂ©rimental, est destinĂ© Ă  faire connaĂ®tre et reconnaĂ®tre les Ă©quipes qui s’engagent dans une dĂ©marche d’amĂ©lioration de leurs pratiques Ă  l’hĂ´pital. En espĂ©rant, Ă©videmment, que leur nombre ne cessera d’augmenter… ».
La HAS indique ainsi que « sur 9 000 Ă©vĂ©nements indĂ©sirables analysĂ©s en 2011 dans la base HAS de l’accrĂ©ditation des spĂ©cialitĂ©s Ă  risque, environ 26% des causes retrouvĂ©es sont liĂ©es au fonctionnement de l’Ă©quipe de soins. […] Parmi ces causes, 35% sont liĂ©es Ă  des problèmes de communication entre professionnels ». Anne Jeanblanc observe qu’« il est possible de prĂ©venir certains de ces Ă©vĂ©nements. Une Ă©quipe amĂ©ricaine a publiĂ© en 2010, dans la revue JAMA, ses rĂ©sultats en la matière : une diminution de 18% de la mortalitĂ© a Ă©tĂ© observĂ©e après un programme d’amĂ©lioration du travail en Ă©quipe ».
La journaliste explique qu’« en dehors de bĂ©nĂ©fices Ă©vidents pour les patients, le fait d‘agir en synergie a un impact positif sur la santĂ© et le bien-ĂŞtre des personnels soignants. Et pourtant, contrairement Ă  ce que l’on pourrait imaginer, la notion d’Ă©quipe ne joue pas Ă  plein dans les services hospitaliers ». La HAS relève en effet qu’« aujourd’hui, le travail repose essentiellement sur la juxtaposition d’expertises et n’est pas assez articulĂ© autour d’une culture et d’un objectif commun, qui permettent Ă  chacun de mieux se coordonner et coopĂ©rer ».
Anne Jeanblanc note donc qu’« avec le PACTE, les professionnels devront dĂ©finir leur Ă©quipe – obligatoirement pluriprofessionnelle -, Ă©valuer les points faibles et Ă©laborer un programme pour y remĂ©dier. Un procĂ©dĂ© somme toute basique, mais personne ne s’en plaindra ».

Sources :

Le Point, HĂ´pitaux : trop d’accidents liĂ©s au manque de communication entre soignants, 21/06/2013

Mediscoop : ce site fait la synthèse de l’actualité médicale dans la presse quotidienne nationale et régionale. Inscription gratuite pour les étudiants et les professionnels de la santé.

Neily J, Mills PD, Young-Xu, « Association between implementation of a medical team training program and surgical mortality« . JAMA. 2010 Oct 20;304(15):1693-700. doi: 10.1001/jama.2010.1506.

Comments are closed.