Soins-Infirmiers@UL

Veille en soins infirmiers, nursing

RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

Evolution des consommations d’antibiotiques en France entre 2000 et 2012 : nouveau rapport d’analyse de l’ANSM

Sujets: Actes/Rapports, Enquêtes
médoc 4L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) réunit et analyse depuis 2 ans les principales données relatives à la consommation d’antibiotiques en France. Elles reposent sur les déclarations obligatoires de ventes de ces médicaments par les industriels et sur les données de remboursement en médecine de ville (régime général) fournies par l’Assurance Maladie.
Pris dans leur ensemble, ces nouveaux résultats montrent que la France se situe à un niveau de consommation d’antibiotiques nettement supérieur à la moyenne européenne, même si elle n’est plus le premier consommateur en Europe comme au début des années 2000. Des disparités de consommation sont observées, en particulier en fonction de l’âge, du sexe, et entre les régions.
La surveillance de la consommation d’antibiotiques est un des critères de jugement du Plan Antibiotiques 2011 – 2016 qui fixe désormais un objectif chiffré en matière de réduction des consommations de ­ 25 % d’ici 2016.

Les principaux constats issus de ce nouveau rapport pdficon_small sur la consommation d’antibiotiques sont :

  • une baisse de consommation d’antibiotiques de près de 10 % entre 2002 et 2012, avec toutefois une augmentation de 3 % au cours de ces cinq dernières années ;
  • une consommation d’antibiotiques très majoritaire en ville (90 %) pour laquelle les génériques occupent une place centrale (78 % de la consommation antibiotique en ville est représentée par des génériques) ;
  • 70 % des prescriptions d’antibiotiques en ville sont réalisées par un médecin généraliste. Parmi celles-ci, 11 % ont néanmoins pour origine une prescription hospitalière ;
  • les femmes représentent 57,3 % des patients utilisant des antibiotiques. Cette utilisation est significativement plus élevée que celle des hommes entre 15 et 34 ans, puis baisse et se stabilise. A l’inverse, le niveau d’utilisation par les hommes augmente après 55 ans et ne cesse de progresser ensuite ;
  • en ville, un écart de près de 30 % est observé entre la région dont la consommation est la plus élevée et celle dont la consommation est la plus faible ;
  • l’antibiotique le plus consommé en ville est l’amoxicilline (32 % de la consommation totale). A l’hôpital, l’association amoxicilline et acide clavulanique (Augmentin et ses génériques) est l’antibiotique le plus consommé (33 %) et un possible pourvoyeur de résistance ;
  • le développement des résistances aux antibiotiques est d’autant plus préoccupant que le nombre de substances actives disponibles diminue (- 29 entre 2000 et 2012) et que la recherche sur de nouveaux antibiotiques s’est considérablement ralentie.

Evolution des consommations d’antibiotiques en France entre 2000 et 2012 -Rapport d’analyse (17/06/2013)  (1095 ko)pdficon_small

Comments are closed.