Soins-Infirmiers@UL

Veille en soins infirmiers, nursing

RSS Souscrire via RSS

Articles marqués ‘Démographie’

Vieillissement et santé : mini biblio

Sujets: Actes/Rapports, Dossiers thématiques, Références bibliographiques, Sites Web

L’IRDES, Institut de recherche et documentation en économie de la santé, vient de mettre à jour une bibliographie intitulée Vieillissement et santé.

Cette bibliographie traite des différentes problématiques abordées par lIRDES ayant trait au vieillissement (état de santé, prise en charge institutionnelle, aidants, …). Ce dossier documentaire de 108 pages, aborde le vieillissement en France et à l’étranger. Bien que non exhaustif, il est d’une grande richesse.

 

Sommaire de la bibliographie

I. Aspects démographiques
II. Etat de santé

  • Etudes Irdes
  • Etudes françaises
  • En Europe /A l’étranger

III. Dépenses de santé

  • Etudes Irdes
  • Etudes françaises
  • En Europe, à l’étranger

IV. Prestations d’aide et de soins
– Prise en charge institutionnelle

  • En France
  • A l’étranger

– Aidants informels

  • En France
  • En Europe à l’étranger

V. Quelques sites sur la problématique du vieillissement

 

Bon à savoir : L’IRDES propose sur son site internet de nombreuses publications et produits documentaires (bibliographies, synthèses thématiques, …) intéressantes dans le cadre de l’UE 1. 2 « Santé publique et économie de la santé ».

Les jeunes infirmiers diplômés touchés par le chômage

Sujets: Presse

« Le temps du plein emploi semble révolu », s’inquiète la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers, dans un « état des lieux » de la formation et de l’emploi infirmier.

Depuis le mois de septembre, les témoignages affluent à la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (Fnesi), ainsi que sur les réseaux sociaux : les jeunes diplômés rencontrent des difficultés pour trouver un emploi. Devant « l’absence totale de données chiffrées sur le sujet », l’association a mené sa propre enquête, à laquelle elle met la dernière main.

Le phénomène est, en effet, déroutant pour une profession à laquelle sont, d’ordinaire, promises de nombreuses créations d’emploi. La Fnesi a contacté les agences d’intérim au niveau national et régional, et recoupé ces informations avec les témoignages recueillis.

Zones noires : Premier constat : le secteur hospitalier est « principalement » concerné, et les intérimaires sont « touchés de plein fouet ». La Fnesi a réalisé une carte de l’emploi qui identifie deux zones noires où l’accès à l’emploi infirmier hospitalier est très difficile : la Bretagne et le littoral aquitain. La situation est tendue en Basse et Haute-Normandie, dans le reste de l’Aquitaine, en Alsace, en Corse et, plus surprenant, dans le Limousin. Même dans les régions où la situation reste bonne – le Centre et la Bourgogne, la plus grande partie des régions Rhône-Alpes et Île-de-France – les agences d’intérim constatent, là encore, « un ralentissement de l’emploi » et un « raccourcissement des missions », rapporte la Fnesi.

Dans ces conditions, certains jeunes infirmiers se voient contraints d’accepter des postes d’aides-soignants. Ils continuent, cependant, à bouder des secteurs pourvoyeurs d’emplois. Les Ehpad et les services de gériatrie continuent à souffrir « du désamour des jeunes diplômés ». Des postes dans les services de pédiatrie restent aussi vacants, car les infirmières ont manqué d’occasion pour « se former aux particularités des soins chez l’enfant et le nourrisson ».

Une gestion des quotas à revoir

La Fnesi avance plusieurs facteurs d’explication. Tout d’abord, la réforme LMD, en 2009, a raccourci la formation en soins infirmiers à 6 semestres, au lieu de 38 mois. Conséquence : « En 2012, il y a eu deux promotions diplômées ». Ensuite, « les restrictions et contraintes budgétaires des établissements hospitaliers » entraînent une compression des dépenses en personnel.

La Fnesi conteste surtout la gestion régionale des quotas d’entrée en Ifsi, sans prise en compte de la situation nationale : « Des régions qui ont des difficultés à recruter obtiennent une augmentation de leurs quotas », explique Ève Guillaume, étudiante en 3ème année et présidente de la fédération. Pourtant, 24 % des jeunes diplômés changent de région une fois leur diplôme en poche.

Source : Espaceinfirmier.com , Caroline Coq-Chodorge : Les jeunes infirmiers diplômés touchés par le chômage

Dossier Sociologie Santé : spéciale infirmière

Sujets: Articles (revue imprimée), Dossiers thématiques, Nouveautés BU

La revue Sociologie Santé : Recherche Pratiques professionnelles consacre son 35e numéro (mars 2012) aux Infirmières : un groupe professionnel aux multiples facettes.

 

Extrait du sommaire :

  • Editorial par L. KOTOBI
  • Présentation du dossier par S. DIVAY
  • L’histoire des infirmières : pourquoi ? comment ? par Y. KNIBIEHLER et O. HESS
  • La profession d »infirmière : démographie, trajectoires professionnelles et prospectives par M. BARLET et M. CAVILLON
  • Les infirmières hospitalières. Une segmentation du travail, une diversification des emplois et métiers par F. ACKER
  • Cadre de santé : une évolution de carrière du personnel paramédical pour quel travail ? par P. BOURRET
  • Aux marges d’une profession : l’intérim infirmier par A-M. ARBORIO
  • Exercer en cabinet médical : un pas à franchir par A. VILBROD et F. DOUGUET
  • Extension du marché  du travail ou création d’un segment professionnel ? A propos des infirmières de santé publique par F-X. SCHWEYER
  • Quelle place pour les infirmières en santé au travail ? Les enjeux d’une recomposition des territoires professionnels par B. BARLET
  • Être infirmière à l’école : « c’est faire un autre métier ! » par S. DIVAY

DOCUMENTS

  • La création des écoles d’infirmières à Bordeaux par A-M. RICAUD
  • Réforme et « universitarisation » de la formation infirmière : une expérience en cours par L. KOTOBI, et al.
  • Association des infirmières de la fonction publique territoriale par M-T. SALMI

Où trouver cette revue ?

Bibliothèque de Médecine, rez de chaussée, WA  5

Bilan 2011 de la démographique des infirmiers

Sujets: Actes/Rapports

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du Ministère de la santé a publié deux études démographiques sur la profession infirmière :

La profession d’infirmière : situation démographique et trajectoires professionnelles par Muriel BARLET et Marie CAVILLON


Présentation :

Au 1er janvier 2010, près de 520 000 infirmiers en activité en France sont recensés par le répertoire Adeli. Cette profession a vu ses effectifs multipliés par 1,7 en 20 ans. Ils ont cru à un rythme bien supérieur à celui de la population. En conséquence, la densité d’infirmiers a fortement augmenté. En 2010, on compte plus de 800 infirmiers en activité pour 100 000 habitants.

Cette profession, très majoritairement féminine (88 % des effectifs), travaille principalement à l’hôpital public (49 % des effectifs) et a, contrairement aux médecins, un âge moyen stable. Les infirmiers, en particulier les infirmiers libéraux, ne sont pas bien répartis entre les régions et ces fortes inégalités spatiales ne se sont pas réduites depuis 10 ans.

Les migrations régionales sont peu fréquentes mais se font toujours au profit (ou au détriment) de certaines régions. Classiquement, les régions du Sud profitent de ces flux migratoires. Les hommes sont plus enclins à changer de mode d’exercice et à choisir de s’installer en libéral.

Enfin, les infirmiers salariés des hôpitaux publics cessent leur activité en moyenne à 56 ans, les salariés des hôpitaux privés à 59 ans et les libéraux à 61 ans.

PDF : Études et résultats – 759 – La profession d’infirmière : situation démographique et trajectoires professionnelles

 

La démographie des infirmiers à l’horizon 2030 par Muriel BARLET et Marie CAVILLON

Présentation :

L’évolution du nombre d’infirmiers en activité dépend des choix professionnels des infirmiers et des décisions des pouvoirs publics. Les projections ici présentées permettent de simuler, sous certaines hypothèses, les effets probables de mesures de régulation et de changements de comportements sur l’évolution des effectifs d’infirmiers.

En maintenant constants les comportements des infirmiers et les décisions des pouvoirs publics (scénario tendanciel), le nombre d’infirmiers en activité devrait continuer à augmenter jusqu’en 2030 mais à un rythme de moins en moins soutenu. La répartition des infirmiers par mode d’exercice serait assez peu modifiée, l’hôpital public restant le mode d’exercice le plus fréquent : environ 50 % des infirmiers continueraient d’y exercer. Enfin, les écarts entre les densités régionales d’infirmiers libéraux devraient se réduire fortement.

Trois autres scénarios ont été modélisés afin de simuler l’impact de différentes mesures sur les effectifs à l’horizon 2030. La réforme des retraites comme la réforme statutaire des infirmiers salariés de l’hôpital public conduirait à augmenter de 4 % les effectifs d’infirmiers en 2030 par rapport au scénario tendanciel. Cette hausse toucherait tous les secteurs d’activité s’agissant de la réforme des retraites, mais uniquement les infirmiers salariés de l’hôpital public pour la réforme statutaire. Cette progression du nombre d’infirmiers est proche de celle que produirait une augmentation pérenne de 5 % à 10 % du quota national à partir de 2011.

PDF : Études et résultats – 760 – La démographie des infirmiers à l’horizon 2030