Soins-Infirmiers@UL

Veille en soins infirmiers, nursing

RSS Souscrire via RSS

Articles marqués ‘Violences’

La violence à l’hôpital

Sujets: Nouveautés BU

9782757307687-violence-hopital

  • Comment la violence peut-elle exister dans un lieu comme l’hôpital ?
  • Quelles en sont les causes ?
  • Que révèle-t-elle ? Mal être du personnel hospitalier ou contexte social difficile ?
  •  Quels sont les moyens mis en œuvre pour y faire face ?
  • Quelles sont les réponses efficaces pour lutter contre l’agressivité, les incivilités et la violence ?

 

Telles sont les questions auxquelles les auteurs répondent en présentant ici une expérience de terrain dans de nombreuses institutions de santé.

 

Dans cet ouvrage, sont exposées les différentes formes que peut prendre la violence à l’hôpital :

  • Violence des usagers vis-à-vis du personnel soignant ;
  • Violence du personnel vis-à-vis des usagers ;
  • Violence entre les usagers et entre personnel soignant ;
  • Mais aussi violence institutionnelle.

 

Lutter contre l’insécurité apparait aujourd’hui comme un enjeu stratégique. Il ne s’agit pas seulement de restaurer l’image de l’hôpital, mais d’en faire un élément essentiel du management. Le soin des malades, qui est la finalité même de l’hôpital, doit commencer par la mise en place d’un cadre sécurisant pour les soignants. La confiance est un élément déterminant de l’efficacité des soins et de la guérison.

 

Feuilleter le livre grâce au site Unithèque

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois –  RDC, salle 3 – WX 158 MIC

De la maltraitance à la bientraitance

Sujets: Nouveautés BU

9782757307700-maltraitance-bientraitanceVoici un véritable guide de la bientraitance dans le soin ! Il est incontournable car, si la maltraitance dans les lieux de soins est restée tabou longtemps – car inimaginable et inadmissible – elle doit être dénoncée et combattue, afin de protéger tous ceux qui sont tributaires d’autrui, en particulier pour les soins.

 

Mais quand parle-t-on de maltraitance ?

Comment devient-on maltraitant et que faire face à cette réalité ?

La bientraitance est un concept large, englobant les notions de respect de la personne, de ses droits et de sa dignité.

Alors… savons-nous être bientraitants et quelles sont les mesures appropriées pour favoriser la bientraitance ?

 

C’est par ce type de questions que l’auteur invite le soignant à comprendre et à agir. Son approche simple et concrète accompagnera la réflexion de chacun pour l’aider à se situer et à trouver ses propres outils.

 

Cette deuxième édition a été complétée, enrichie et illustrée pour répondre mieux encore aux interrogations des personnels soignant et encadrant, des médecins et de toute personne aspirant à être bientraitante.

 

Les Auteurs :

Françoise Boissières-Dubourg, infirmière et formatrice consultante en relation d’aide depuis bientôt 20 ans, mène une recherche pédagogique sur le « mieux être dans son quotidien ». Elle anime de nombreuses formations et conférences sur les sujets abordés par cet ouvrage.

 

Voir le sommaire en PDF, grâce au site Unithèque

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois –  RDC, salle 3 – WY 88 BOI

Agir contre la maltraitance

Sujets: Brochures en ligne

guide_juridique_agir_contre_la_maltraitance_leger_Page_01Agir contre la maltraitance : guide juridique à l’usage des professionnels de l’enfance

 

L’Observatoire National de l’Enfance en Danger (ONED) met en ligne un guide réalisé par les équipes de Enfance et Partage à l’attention des professionnels de l’enfant.

 

Ce guide de 44 pages présente de manière synthétique les différentes formes de maltraitance, le devoir d’agir et le secret professionnel, la procédure à suivre pour le signalement d’un cas de maltraitance et les suites administratives et judiciaires d’un signalement.

 

Ce guide est accessible sur :

http://www.oned.gouv.fr/system/files/base_documentaire/guide_juridique_agir_contre_la_maltraitance_leger.pdf

 

La violence dans le soin

Sujets: Nouveautés BU

9782100706044-violence-dans-soin

 

Ce livre traite la question de la violence dans le soin, des formes et des sources de cette violence.
L’activité de soin concerne ici le soin psychique mais aussi le soin somatique, les praxis qui s’adressent aux sujets porteurs de troubles ou de souffrances psychiques et/ou de troubles somatiques, fonctionnels, corporels.
L’objet de cet ouvrage est de tenter de comprendre les enjeux de la violence dans le soin, d’en dégager les sources, d’en préciser les formes, d’en proposer des voies de sortie.

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois, RDC, salle 1, W 62 CIC

La bientraitance, Participez à l’étude !

Sujets: Enquêtes

Vous êtes patient ? Proche de patient ? Aidant ? Professionnel de santé ?

Répondez au questionnaire sur la bientraitance !

 

De quoi s’agit-il ?

Ce questionnaire est diffusé par le Dr Michel Schmitt dans le cadre d’un travail de recherche sur la Bientraitance, pour la publication d’un ouvrage à venir.

 

Michel Schmitt est médecin chef d’un pôle hospitalier. Diplômé de psychologie, de santé publique et de sciences économiques et sociales, il exerce en outre des fonctions de juge assesseur près les tribunaux pour enfants. Il travaille sur le thème de la promotion de la bientraitance et de la prévention de la maltraitance depuis 1995 dans le champ médicosocial, depuis 2007 dans le champ sanitaire.

 

Michel Schmitt est déjà l’auteur d’un ouvrage sur le thème de la bientraitance.

Bientraitance et qualité de vie M. SCHMITT

Disponible à la Bibliothèque Santé-Brabois, RDC, salle 3, W 62 SCH

Merci pour votre participation à cette enquête !

Ce que la maltraitance nous enseigne. Difficile bientraitance

Sujets: Nouveautés BU

9782100563692-maltraitance-enseigne_gDevenir plus sensibles aux détails particuliers de la douleur et de l’humiliation des personnes accueillies : tel est l’objectif que l’auteur s’est fixé lorsque, au sein de la Croix-Rouge française, elle a choisi d’impulser une démarche qualité par le recueil des perceptions des personnes accueillies elles-mêmes plutôt que par l’imposition de protocoles.

Les micro-tyrannies ordinaires qui font la maltraitance ont leur logique, et les grilles d’évaluation viennent commodément les légitimer.
Comment dans ces conditions peut-on répondre à ce risque ? Que peut-on opposer à ces figures du mal diffus ?
C’est la parole de la personne accompagnée elle-même qui ici éclaire, car c’est elle qui permet de procéder à une prise de conscience élargissant la sensibilité éthique des professionnels.

 

Voir le sommaire en PDF, grâce au site Unithèque

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois –  RDC, salle 1 – W 62 CAS

Une enquête sur le harcèlement au bloc

Sujets: Débats, Enquêtes

HarcélementL’Union des associations d’infirmières de bloc opératoire s’associe à la Sfar pour relayer un questionnaire anonyme. IDE, Ibode et Iade sont invitées à témoigner de leur vécu du harcèlement au sein de ce lieu clos, où s’exercent de fortes contraintes hiérarchiques dans une grande promiscuité.

 

« On en parle, on le voit, on le vit, mais il n’existe aucune donnée sur ce fait en France, constate le Dr Anissa Belbachir, anesthésiste-réanimateur à l’origine d’une enquête sur la prévalence du harcèlement dans les blocs opératoires. Or, beaucoup de gens sont malheureux, et la profession présente un taux de suicide très élevé», relève-t-elle. Sous l’égide de la Société française d’anesthésie-réanimation (Sfar), cette professionnelle de l’hôpital Cochin (AP-HP), qui co-écrit actuellement un ouvrage sur les rapports hommes-femmes dans l’univers médical si spécifique du bloc opératoire, a élaboré un questionnaire en coopération avec le Dr Jean-Pierre Estèbe, du CHU de Rennes.

 

Anonyme et accessible en ligne, il s’articule en sept parties et s’adresse aux intervenants du bloc opératoire, tant aux victimes qu’aux harceleurs potentiels ou aux témoins directs. Cette enquête permettra de définir les types d’abus constatés, les circonstances dans lesquelles ils se produisent, leur retentissement sur l’activité du service et le soutien qui est accessible et/ou connu des victimes.

 

« La pression n’excuse pas tout »

L’Union nationale des associations d’infirmiers de bloc opératoire (UNAIBODE) s’est associée à la Sfar afin de relayer la diffusion du questionnaire. « Notre organisation n’a jamais été directement interpellée sur une situation précise, remarque Brigitte Ludwig, la présidente. Mais, des histoires circulent : des cris, des propos déplacés en dessous de la ceinture, le refus de travailler avec certains agents.» Des comportements souvent tolérés en raison du niveau de stress qui règne généralement au bloc. « Souvent, les Ibode acceptent parce qu’elles savent la pression qui pèse sur le chirurgien et que des vies sont en jeu, poursuit Brigitte Ludwig. Mais, cela ne doit pas tout excuser. » 

 

Pour l’heure, d’après Anissa Belbachir, de nombreux formulaires ont déjà été complétés par des anesthésistes-réanimateurs, des Iade et des Ibode. « J’ai remarqué très peu de réponses de chirurgiens, et aucune d’aide-soignante ou de brancardier. » Les premiers résultats de l’enquête seront divulgués lors du prochain congrès national de la Sfar, en septembre 2014.

 

Sources :

Sandra Mignot, Une enquête sur le harcèlement au bloc, 31/03/2014, Espace Infirmier.fr
Photo: © Maridav – Fotolia.com

Les TFE IFSI arrivent sur Pétale !

Sujets: Thèses/Mémoires

La base des thèses et mémoires de l‘Université de Lorraine, PETALE (Publications Et Travaux Académiques de Lorraine), donne désormais accès à 4 TFE de l’IFSI Brabois, mais ce n’est qu’un début.

 

Petale

 

 

Un grand merci aux 4 IDE qui ont accepté la diffusion de leurs TFE !

 

Après les IBODE et l’IFSI Brabois, d’autres écoles du CHU souhaitent publier leur travaux sur PETALE. Ce n’est qu’une affaire de patience.

 

Voir aussi : Mémoires IBODE en ligne

S’auto-défendre contre les agressions

Sujets: Formations, Presse

Les infirmières et les soignants doivent de plus en plus affronter des situations violentes. En cas d’agression, il est souvent nécessaire de savoir se protéger en attendant une intervention tierce. C’est le constat que fait Alain Perrier, directeur de Scope Santé Sécurité qui propose une formation au self-défense.

 

infirmière self défense

Séance de formation au Self Défense – © Scope Santé Sécurité

 

« Une infirmière peut se servir d’un chariot, d’un pied de perfusion ou même d’un porte-manteau pour se défendre physiquement, chercher à neutraliser l’agresseur, se protéger le temps d’attendre que les forces de l’ordre ou des vigiles interviennent », explique Alain Perrier, fondateur de Scope santé, infirmier pendant plus de vingt ans et désormais formateur.

Il enseigne le secourisme, le soin en milieu isolé ou hostile à des alpinistes ou randonneurs de l’extrême, l’oxygénothérapie… le catalogue de formation comprend aussi l’hygiène bucco-dentaire trop peu enseignée en IFSI,…mais aussi une méthode de self-défense qui s’inspire du krav-maga israélien et d’autres techniques.

Cette formation d’une journée – ou plus selon les besoins – qui inclut un rappel sur la légitime défense est réalisée sur le lieu de travail pour mieux prendre en compte l’environnement. Les trois formateurs qui interviennent sont infirmiers en psychiatrie et instructeurs en self-défense

A Albertville, en Savoie le 9 novembre novembre, à Marseille, au mois d’août,… La violence envers les soignants augmente. « Mon gendre infirmier a tous les soirs une nouvelle anecdote d’agression verbale ou physique à raconter. Les soignants qui m’appellent pour se renseigner ont souvent été eux-mêmes victimes ou ont assisté à une agression», affirme Alain Perrier qui a mis cette formation au programme de Scope –Santé depuis la création de cette société, en 2010.

 « Les demandes de devis explosent depuis un an. Ce qui ne veut pas dire que cela se concrétise. Les directeurs d’hôpitaux ou d’établissements sont très réticents et ont tendance à privilégier le dialogue pour désamorcer les tensions. Ils ont peur que les urgences se transforment en ring alors qu’il s’agit d’apprendre à se protéger. Ils ont également tendance à oublier qu’ils sont responsables de la sécurité du personnel », indique-t-il.

Une forte demande des soignants

Mais sans la caution de la hiérarchie, cette formation ne peut se faire « car nous travaillons sur le terrain, en prenant en compte la particularité de chaque service et la configuration des locaux. C’est également nécessaire afin que le soignant n’ait pas peur de se défendre, d’être ensuite désapprouvé. L’avantage est également psychologique : « le fait d’être face à quelqu’un qui n’a pas peur inhibe l’agresseur. Le contraire favorise le passage à l’acte », ajoute ce formateur.

 

Source : ActuSoins, 20 novembre 2013,

Soins éducatifs et préventifs : UE 4.6

Sujets: Nouveautés BU

soins-educatifs-preventifs_gCet ouvrage est conçu pour baliser la compétence n° 5, « Initier et mettre en œuvre des soins préventifs », autour des problèmes sociétaux majeurs tels que les accidents de la route, les suicides, les violences, la toxicomanie et la prostitution, etc.

 

Chaque chapitre élaboré de manière didactique comprend :

l’identification d’un problème majeur ainsi que les risques qui en découlent une exploration conceptuelle éclairant les enjeux du thème ;
l’élaboration d’un véritable projet d’éducation pour la santé avec des priorités, des objectifs, des stratégies d’intervention, une population ciblée, des actions, une évaluation des appréciations formatives focalisées sur deux axes : points forts et limites/faiblesses une affiche ou un dépliant de médiation devant favoriser les échanges directs avec la population ciblée ; une partie « connaissances complémentaires » pour plus d’assises conceptuelles une bibliographie spécifique.

 

Tout au long des chapitres, l’accent est mis à la fois sur la fiabilité des contenus développés et sur la distance critique qui sont les garants d’un processus d’apprentissage réflexif et la condition nécessaire au développement de compétences professionnelles.

 

L’ouvrage s’adresse prioritairement aux infirmiers, cliniciens, formateurs, étudiants, chercheurs, mais également aux différents professionnels partenaires de l’action préventive dans la société.

 

Voir le sommaire en PDF, grâce au site Unithèque

 

Où trouver cet ouvrage ?

Bibliothèque Santé-Brabois –  RDC, salle 3 – WY 108 DAB